SCLÉROSE EN PLAQUES & Aloe Vera – L’Aloe vera peut-elle aider dans le traitement de la Sclérose en plaques ?

La sclérose en plaques même si elle n’est pas bien connue du grand public, est une maladie qui fait beaucoup de ravages et les statistiques nous donnent au moins 2000 nouveaux cas chaque année, et ce, uniquement en France.

Là où la médecine moderne décourage parfois certains malades, des plantes comme l’aloe vera et leurs dérivés semblent être une véritable portée de sortie. Le malade ne demande qu’à trouver guérison.

Et si un produit tel que l’aloe vera peut aider à guérir efficacement le mal, et ce, à moindre coût que la médecine moderne, pourquoi ne pas se tourner vers cette option ?

L’essentiel à retenir sur la sclérose en plaques

La sclérose en plaques est maladie à considérer avec un plus grand sérieux, mais pour y parvenir et mieux la comprendre, il faut avoir toutes les informations nécessaires. Ce que c’est que la sclérose en plaques, ce qui la cause et comment elle se manifeste.

# Qu’est- ce que la Sclérose en plaques ?

Quand on parle de la Sclérose en plaques (encore nommée sous le sigle « SEP »), on évoque un ensemble de troubles dus à une dégénérescence du système nerveux. Cette maladie est une affection grave qui touche le cerveau humain ainsi que la moelle épinière, voire les nerfs optiques.

Pour comprendre le concept de la SEP, il faut d’abord comprendre comment fonctionne le cerveau. Il transmet au reste du corps des ordres, des informations sous forme d’influx nerveux. Ce sont les neurones qui sont chargés de véhiculer ces influx nerveux.

On parle de sclérose en plaques lorsque cette transmission d’influx nerveux est bouleversée à cause d’un dysfonctionnement des neurones liés à la destruction de la myéline (qui n’est autre que ce qui protège les neurones).

Pour ce qui concerne les manifestations de la sclérose en plaques, elles diffèrent d’un individu à un autre.

# Quels sont les symptômes de la sclérose en plaques ?

Pour se faire diagnostiquer une sclérose en plaques, il faut que le médecin remarque un ou plusieurs des symptômes cités ci-dessous. Ils sont tous la conséquence de la mauvaise circulation et transmission des influx nerveux par les neurones :

  • Sensation de faiblesse dans les bras et/ ou les jambes
  • La vision qui se trouble, qui devient floue
  • Une vision double
  • Apparition de troubles urinaires
  • Des troubles de la motricité qui peut être accompagnée d’une perte d’équilibre
  • Des sensations de picotements et/ ou d’engourdissement.

Ces symptômes sont ceux qui reviennent le plus dans la plupart des cas. Mais il peut y avoir d’autres symptômes. La SEP est difficile à diagnostiquer, car les symptômes évoqués ci-dessus appartiennent également à d’autres maladies.

Ce qui permet de mettre définitivement le médecin sur la voie de la SEP c’est le fait que le patient ait déjà subi deux poussées voire plus.

# Quelles en sont les causes ?

La sclérose en plaques est une maladie rare et délicate qui divise le corps médical. Un peu partout dans le monde, les avis diffèrent quant aux causes de la sclérose en plaques à cause de la complexité des troubles neurologiques.

Les causes évoquées à ce jour, ne sont donc que des hypothèses scientifiques et il n’a pas encore été prouvé à 100 % que les causes évoquées sont les vraies causes de la SEP.

Ce qui complique un peu plus la tâche des chercheurs est que la SEP n’est ni contagieuse, ni héréditaire. Il n’y a donc pas de cause officielle connue à ce jour.

Par contre, certains facteurs déclenchants ont été mis à jour tels que certains vaccins (notamment celui de l’hépatite B), des infections, le stress, les allergies alimentaires et les déséquilibres hormonaux.

Les moyens naturels de lutte contre la Sclérose en plaques

Grâce à diverses études menées notamment aux États-Unis, des chercheurs ont pu découvrir que certains aliments ainsi que certains régimes peuvent être utiles à une personne atteinte de sclérose en plaques.

Pour rappel, une personne atteinte de SEP a sa myéline qui est détruite. Il a donc été constaté que les régimes alimentaires permettent de régénérer la myéline. Il s’agit du régime hypocalorique et du régime faible en gras.

Le régime hypocalorique se rapproche du jeûne classique. Trois jours sur sept, l’apport en calories est réduit de moitié. Quant au régime faible en matières grasses (et lipides), il permet de freiner l’évolution de la SEP.

Certaines vitamines et additifs alimentaires peuvent également être prescrits pour réduire le nombre des crises du malade.

L’utilisation de l’Aloe Vera contre la Sclérose en plaques

La notoriété de l’Aloe Vera sur sa capacité à agir efficacement contre la sclérose en plaques a débuté lorsque des personnes atteintes par la SEP ont commencé par témoigner.

Ces témoignages ont permis de mettre en valeur les propriétés régénératrices de myéline détenues par la pulpe d’Aloe Vera. Par contre, il faut être clair sur un fait : l’utilisation d’Aloe Vera ne permet en rien d’aboutir à une guérison totale de la sclérose en plaques, car les crises ne disparaissent pas. Mais grâce à elle, ces crises diminuent et augmentent la maîtrise de la motricité.

L’utilisation de l’Aloe Vera permet aussi de diminuer les sensations de douleurs ressenties par le malade. Ce qui est aussi un point positif. À part la pulpe d’Aloe Vera, il est possible de prendre le sirop d’Aloe Vera, le gel buvable ou encore les comprimés faits à base d’Aloe Vera et sans composant chimique ajouté.

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

DrAloe.fr
Logo